One two three four

ONE TWO THREE FOUR
Acrylique , fer, plastique et carton sur peaux de grosse caisse,56cm diam
En se plaçant dans la perspective de cette infinie seconde qui suit le cri de guerre des Ramones “ONETWOTHREEFOUR” et qui précède le premier coup de grosse caisse, instant fragile et magnifique où toute votre vie se rejoue, quatre plasticiens* donnent quatre visions d’une même question : qu’est-ce qui se passe une fois le tempo donné? Quel rythme? Quelle couleur ? Quelle gamme? Quel cadre? Quelle construction? Donner à voir/sentir cet instant suspendu qui précède l’explosion des sens, ces deux minutes durant lesquelles on rejoue toute sa vie.

 

Flèche